Breakfast au Tartare

Mixed Media : paintings / drawings / photomanipulations / collages / Hi8-VHS video


Le film, métrage de 30 minutes est le pilier principal du projet. M’inspirant des vidéos expérimentales du mouvement Fluxus ainsi que du film expérimental de Andy Warhol « Sleep » qui présente un homme endormi filmé sous divers plans-séquences d’une durée de 5h20, j’ai réalisé ce métrage en apportant un nouveau message à l’image de mon aquarelle. De représentation de la réalité, mon travail devient exacte reproduction de la réalité. Mais la réalité ne m’intéresse pas dans mon travail : ce thème est trop récurrent dans l’art moderne et post-moderne.
Dans ce film, la vue reste constamment la même. L’innovation est le mouvement vertical que insufflé au bras. La composition reste sensiblement la même avec la disposition en triangle. La répétition est ici mon thème majeur avec pour axes principaux le temps, le mouvement & la stabilité, l’emprisonnement. Ces thématiques qui traversent le film sont reliées entre elles et se complètent. Le mouvement est si répétitif qu’il doit imprégner le spectateur au point de devenir aussi absurde que certaines œuvres surréalistes ou dadaïstes. Ce « tableau » représente l’inéluctabilité de l’action à laquelle est condamnée le personnage. Le temps change alors de dimension. Il devient infini et toute la notion de durée est remise en cause. En effet ce titre pour le moins paradoxal qui présente ce petit-déjeuner comme étant « fast » ( rapide) est en fait très « slow ». Il n’y a aucune narration et seul le message compte. Le temps voit sa dimension entièrement remise en cause car une action courte et banale devient un spectacle de 30 minutes. La régularité du mouvement condamne la dame au rôle de machine et cette action inlassable à laquelle elle est condamnée font sembler les bords de l’image être les 4 murs d’une cellule virtuelle dans laquelle elle évolue. L’absence de visage doit concentrer avant tout le regard du spectateur sur cette tasse et, sans visage, la dame perd toute son humanité, de désincarne et approche encore plus de la machine, son mouvement étant quasiment robotisé. Le son est quant à lui entièrement absent de la bande vidéo dans le but de solliciter uniquement un sens chez le spectateur : la vue. Ainsi sa vision est emprisonnée en direction de la tasse comme le personnage est retenu devant la tasse et enfermée dans le téléviseur.
Ce film introduit une symétrie de mouvement entre l’univers cathodique et la réalité. En effet le personnage de mon métrage fait monter et descendre sa cuiller et le spectateur quand à lui n’a d’autre choix que de suivre du regard se mouvement dénué de toute originalité. Ainsi, il s’imprègne et ce mouvement reste dans les yeux de spectateur.
Les scènes d’introduction et de conclusion sont intéressantes dans la mesure où celles-ci expriment le fait que le personnage n’a pas d’autre finalité ni d’autre alternative. En effet, la dame apparaît au début du film pour disparaître à la fin. L’image de mon film se construit comme un tableau. Les différents éléments qui complexent l’image apparaissant au fur et à mesure par une succession d’effets dits « Méliès ». La conclusion voit le tableau animé se déconstruire entièrement pour ne laisser qu’un mur. Mais une interrogation se pose alors : si celui-ci disparaît, restera-t-il du blanc ( le néant ? ) ou du noir ( l’absence ) [dualité gnosthéenne] … Pour ne pas répondre à cette nouvelle interrogation dans cette œuvre, j’ai laissé le support choisir de lui-même et le noir s’installe à la fin… Symbole de tristesse et d’absence d’espoir, cette couleur montre que le personnage n’avait aucun avenir et que sa condition était d’avance déterminée à effectuer inlassablement la même action d’où sa dimension mythologique qui s’apparente au mythe de Sisyphe. Cette œuvre dérange et frustre le spectateur par cette inexorabilité et l’absence de visage.


jensheervit-breakfast01


jensheervit-breakfast02


jensheervit-breakfast03


jensheervit-breakfast04


jensheervit-breakfast05


jensheervit-breakfast06


jensheervit-breakfast07


jensheervit-breakfast08


jensheervit-breakfast05


Séquence 01_1